C’est fait maison….

Partager :Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on Pinterest

cookies

Aujourd’hui, on va parler « cookies »…. ou, en français dans le texte, friandises pour chiens (what else?)  :lol:

Quand on travaille au clicker, la friandise est une préoccupation importante : on en distribue beaucoup et on finit par se demander si ce supplément/complément sur la ration apporte, d’un point de vue diététique, quelque chose au chien (personnellement, je ne donne JAMAIS de friandises industrielles à mes chiens – elles sont blindées de colorants, additifs non identifiés ou identifiés comme épouvantables, au plus, du jambon et du fromage ou de la saucisse destinés la consommation humaine). Cela implique toutefois de couper des milliers de petits carrés <soupir>    :lol: 

La recette que je vous propose est variable à l’infini sur la base d’une protéine

  • boîte de saumon (si arêtes, je mixe le tout) / harengs / maquereaux
  • restes de viande ou de poisson cuits (si vous en mangez)
  • viande hachée crue (toutes viandes, sans oublier le foie et le coeur – que je vous conseille de hacher si vous ne voulez pas tuer votre mixer) :) 

viande

à laquelle on ajoute

  • des oeufs (toujours bio et en provenance de chez mon voisin donc ultra frais)
  • de la farine de tapioca que j’achète en magasin bio (qui rend les friandises plus « élastiques » et réduit donc les miettes au minimum) 

tapiocaComme pas trouvé de farine de tapioca ce matin chez mon producteur bio, j’ai pris de la fécule, toujours de tapioca, et tout a très bien fonctionné pareil… 

A cette mixture, on peut aussi ajouter :

  • un peu de potiron cuit
  • quelques myrtilles
  • des épinards (ou autre feuillu vert)
  • des herbes de toutes sortes (orties séchées comprises)
  • du curcuma
  • de la spiruline
  • etc. etc. etc. 

+ une cuillère à soupe ou deux d’huile végétale (j’ai mis de l’huile de noix de coco). 

Les proportions sont (environ) d’une part de protéine pour une demi part de farine de tapioca et 2 oeufs  + l’huile végétale (selon le degré d’humidité de votre protéine de base)  :)

Comme toujours, rendons à (plusieurs) Césars ce qui leur revient, j’ai trouvé l’objet magique dont il est question dans l’article au détour de mes pérégrinations de plusieurs comptes d’éducatrices (canins) d’outre-Atlantique  :-D  (qu’elles en soient donc toutes remerciées collectivement). 

TADAM  :-D   :-D   :-D

objetmagique

Commandé sur Amazon – c’est un truc en silicone qu’on utilise pour rôtir une viande au four : ses petits pics gardent la viande hors de son jus et favorisent donc la formation d’une croûte appétissante (bref, comme je ne mange plus de viande, ça ne m’intéresse que très peu).

… sauf que – retourné dans le sens contraire : on se retrouve avec un nombre tout à fait intéressant d’alvéoles (très précisément 587 !!! ) – comme de microscopiques mini-moules à friandises  ;-)

retourne

J’ai fait mes friandises en huilant la « chose » la première fois et puis sans huiler la 2ème : dans les deux cas, les mini bonbons sont sortis sans problème (bref, inutile de huiler) :)

Dans ce cas précis, j’ai utilisé du coeur et du foie que « Gentil-Boucher-que-J’aime-d’Amour » m’a donné en cadeau (comme mes congélateurs étaient blindés, il fallait en faire quelque chose), que je lui ai demandé de bien vouloir me hacher (sinon, encore une fois, c’est la mort programmée de votre mixer). 

On ajoute les ingrédients ci-dessus (au choix), on mixe soigneusement le tout (on ajoute un peu de liquide si trop épais, un peu de farine si trop liquide), la pâte finale doit être assez épaisse (je fais un peu tout au pif, jamais eu de « ratage » magistral à déplorer même si, parfois, la consistance de mes « bonbons » diffère un peu). 

mix

On tartine avec une « langue de chat » sur l’objet magique (en essayant de garder les bords entre les alvéoles assez propres, sinon ça crame) et on enfourne à environ 180 degrés jusqu’à ce que les friandises semblent sortir d’elles-mêmes de leurs alvéoles respectives (ça m’a pris environ 25 minutes). 

et hop : 6 plaques consécutives – la bagatelle de 3522 bonbons sains et goûteux, sans devoir couper quoi que ce soit :)

bonbons

et, en individuel :

solo

Pour vous donner une idée de la taille, ma friandise sur une tasse à espresso :

espresso

Bonus du jour : ça fonctionne parfaitement bien dans la « Treat&Train » (si on l’utilise pour un « en avant » ou une zone en agility, le nombre de friandises consommées reste raisonnable, si elle est utiisée pour un chien souffrant d’anxiété de séparation pendant des jours, des semaines, voir des mois – c’est plus important de donner une friandise saine à votre chien, différente de ses croquettes, appétissante et faite maison). 

treat

… et voilà l’unique tas de « miettes » résultant de la confection de mes 3522 bonbons  :-D

miettes

A votre créativité  ;-)

Testés et approuvés par mes chiensqui, cela dit, ne sont pas une référence gastronomique ultime vu qu’ils avaleraient des boulons sans sourciller  :roll:

Happy cooking  :-D

3 réflexions au sujet de « C’est fait maison…. »

Laisser un commentaire