… caca inside, désolée

Partager :Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on Pinterest

liquid+poop+(2)

Tôt ou tard, en votre qualité de propriétaire de chien / maître ou humain appartenant à un chien (choisissez l’option qui vous heurte le moins ou carrément vous inspire le plus), vous serez confronté à…. la diarrhée ☺ (nouveaux propriétaires, faites-vous à l’idée… les chiens vomissent et ont, parfois, la diarrhée, si cette seule pensée vous tétanise, ne prenez pas de chien… et ne faites pas de gosse non plus)  :-D

Que ce soit parce que le chien a trop mangé (vol de nourriture) / a mangé quelque chose d’inadapté (raid sur la poubelle ou le tas de compost du voisin) / parce que vous passez d’une alimentation à une autre (que ce soit d’une marque d’alimentation industrielle à une autre ou des croquettes à une nourriture fraîche et crue) ou pour une multitude d’autres raisons – un jour votre chien aura la diarrhée  8-)

caca2

Même avant ce funeste jour (qui, pour certains propriétaires de chiots se manifeste très vite), de manière générale, c’est toujours une excellente idée que de s’intéresser aux crottes de son chien (ce qui, en prime, vous permet de les ramasser puisque vous êtes devant, bravo à vous) ☺

Quand cela arrive à notre chien, on veut avant tout le soulager et faire en sorte qu’il aille mieux au plus vite mais, malgré tout, il ne devrait pas uniquement s’agir de bloquer ce processus d’élimination à tous prix (hormis sang dans les selles, etc.) car il a son utilité (élimination de toxines) et la cause doit nous interpeller.

Précisons de suite, que si je suis passionnée (et, accessoirement, formée) en alimentation des carnivores, je ne suis PAS vétérinaire et que RIEN ni PERSONNE ne saurait se substituer à ce professionnel si….

vous trouvez votre chien léthargique

vous constatez de la fièvre (je suis toujours étonnée de voir que les propriétaires ne prennent pas la température de leur chien dans le doute – pour rappel : la température normale d’un chien se situe entre 38.3 et 39 selon si avant effort, post effort, etc.).

• vous apercevez une quantité importante de sang dans les selles

• il s’agit d’une diarrhée récurrente

• si votre chien est un chiot

• la diarrhée explosive est accompagnée de vomissements

• vous constatez des symptômes de déshydratation (test de peau, voir plus bas)

douleurs abdominales, gonflement de l’estomac (urgence)

• si vous êtes même un tout petit peu en souci… (faites-vous confiance, l’instinct a souvent raison et PERSONNE ne connaît votre chien mieux que vous) ☺

Votre vétérinaire de confiance doit être votre interlocuteur privilégié : pensez par conséquence à choisir un vétérinaire avec qui le dialogue est possible et agréable, avant d’avoir besoin de lui si possible  :lol:

Il y plus de 20 ans, je m’accommodais d’un vétérinaire qui me donnait quelques comprimés dans un sachet plastique sans trop d’explications – ce n’est plus acceptable pour moi (depuis longtemps).

Sans aucunement remettre en question sa compétence, je veux être partie prenante des soins de mon chien et donc savoir ce que je donne et pourquoi je le donne.

caca3

Penchons-nous donc (courageusement) sur la diarrhée pour, avant tout, savoir ce qu’elle est….

Les selles sont des « restes » indigestibles solides ou semi-solides : elles sont constituées d’une grande partie d’eau mais également de bile, de fibres, de gras, de mucus et de bactéries.

Les aliments partiellement digérés dans l’estomac passent dans l’intestin grêle sous forme d’une masse semi-fluide appelée « chyme ». Quand les nutriments sont absorbés, les restes sont déversés dans le côlon où l’excès de liquide est re-asborbé, ce qui transofrme le chyme en des selles solides.

Ce processus métabolique implique donc qu’une certaine quantité d’eau, de bile et autres sucs digestifs arrivent dans le tract intestinal – si la quantité de liquide est excessive, la diarrhée fait son apparition.

caca4

Une alimentation inhabituelle ou trop grasse mais également les intolérances et les allergies, les antibiotiques et d’autres médicaments, une infection bactérienne, virale ou fongique, des parasites peuvent occasionner ces troubles tout comme un changement brusque de température et le stress (y compris une « éducation » fondée sur la punition d’ailleurs).

Une « selle molle » n’est pas une diarrhée même si elle devrait vous amener à vérifier les selles suivantes.

caca5

Aigüe ou chronique – la diarrhée doit être prise au sérieux mais sans paniquer…

Les épisodes dits aigus arrivent de manière très soudaine, sont assez courts et sont généralement (mais pas toujours) explicables par quelque chose que votre chien a ingéré (plus ou moins subrepticement).

La diarrhée chronique, ou en alternance avec la constipation, nécessite une visite vétérinaire très approfondie pour exclure (ou hélas confirmer) un certain nombre de pathologies et, une fois éliminées, demande de reconsidérer l’alimentation du chien complètement.

Quoi qu’il en soit, c’est toujours une bonne idée de regarder les crottes de son chien, même quand elles n’arrivent pas au beau milieu de votre salon parce qu’il est malade ☺

J’ai dit ça dernièrement à un client plein d’humour et, deux jours plus tard, il m’a envoyé un SMS et m’a écrit « je regarde, sauf que je ne sais pas ce que je dois voir » ☺

….alors regardons ça de plus près  ;-)

Une crotte « normale » peut avoir plein de nuances de… marron chocolat – toute couleur soudainement inhabituelle devrait mériter votre attention.

Crotte jaune 

Une crotte jaune peut indiquer la présence de parasites ou de bactéries. Elle peut donner des informations sur le fonctionnement du foie ou peut, tout simplement, indiquer que le transit a été plus rapide que la normale ce qui fait que la crotte s’est chargée de bile, qui en a transformé la couleur (si cela arrive une fois, pas de panique, si cela se répète… consulter).

Crotte orange

Soit l’alimentation de votre chien contient un colorant orange (si si, ça existe, je me rappelle des crottes rouge vifs de certains chiens alimentés avec une marque particulièrement peu recommandée) soit il est possible qu’elle soit teintée de petites particules de sang – c’est généralement un épisode aigu qui se résout facilement.

Crotte « rose » 

Si les crottes de votre chien ont l’apparence d’un « milk shake » aux fruits rouges, il s’agit de sang partiellement digéré dans les selles : appelez votre vétérinaire sans attendre.

Crotte rouge sang 

Une diarrhée avec du sang nous informe qu’il existe une quelconque inflammation ou saignement dans le côlon. C’est (évidemment) une alerte et il faut consulter rapidement même s’il est tout à fait fréquent que le chien s’en remette sans souci (ne stressez pas trop si votre chien se comporte normalement, c.-à-d. mange, boit et joue comme d’habitude).

Crotte chocolat jusqu’à chocolat foncé 

Parfait, la vie est belle   8-)

Crotte noire 

Cela peut signifier un saignement dans le tract gastro-intestinal et mérite une visite rapide chez le vétérinaire.

Crotte verte

Il se peut que vous ayez exagéré dans votre ration de légumes si vous en donnez (diminuez celle-ci rapidement), que votre chien ait eu accès à des fientes de volatiles ou qu’il ait brouté avec intensité : elle nous informe d’un transit trop rapide qui ne permet pas la digestion de la bile ni une absorption optimale des nutriments.

Crotte bleue (ou autre couleur improbable)

Votre chien peut avoir ingéré un produit toxique ou un objet (feutre, crayon) quelconque => prenez une photo et allez chez le vétérinaire.

Crotte recouverte de mucus

Souvent constatée lors d’un changement d’alimentation. Un peu de mucus est un lubrifiant normal et naturel qui aide à la défécation, des crottes répétées complètement recouvertes de mucus sont plus préoccupantes et justifient une consultation.

Crotte luisante, grasse, molle et couleur « mastic »

Possible giardiose (voir plus bas), possible pancréatite, malabsorption (vétérinaire).

Crotte avec points blancs 

Présence de vers, à traiter.

Crotte blanche, crayeuse 

Trop d’os si votre chien est alimenté en nourriture fraîche et crue.

caca6

Je suis toujours étonnée, quand je parcours un groupe de discussion sur les chiens, de voir que peu (disons « trop peu ») de gens préconisent de faire, tout simplement, jeûner le chien lors d’un épisode aigu de diarrhée.

Certains chiens vont se mettre spontanément « à la diète », d’autres, hélas, pas.

Si votre chien fait une selle très molle ou liquide, distancez son prochain repas de 12 heures, s’il a plusieurs épisodes de diarrhée sur une seule journée, il faudra 24 heures de jeune - mettre la « tuyauterie » au repos est encore l’option la plus simple et judicieuse.

Si votre chien est de format XXS et qu’il est susceptible, en conséquence, de se trouver en hypoglycémie, n’hésitez pas à lui donner un peu de miel cru toutes les 2 heures.

caca7

Pendant le jeune, proposez à boire au chien : soit la gamelle d’eau est en libre service ou, si le chien vomit, débutez par quelques petites cuillères pour les très petits chiens, jusqu’à une demi tasse ou une tasse pour les grands chiens toutes les heures.

On peut aussi donner du bouillon d’os (dont on aura enlevé soigneusement toute la graisse) qui apportera quelques minéraux et nutriments et qui est, surtout, blindé de glycine qui régule la sécrétion des acides gastriques (entre autres).

bouillonos

Attention aux chiots qui, eux, se déshydratent rapidement – pas de jeûne pour eux.

Post jeûne, réintroduire l’alimentation par une « soupe du malade ».

caca8

Placez 3 ou 4 cuisses de poulet (ou, mieux encore, 2-3 cuisses de dinde car la viande est encore plus maigre que le poulet) – sans la peau – dans 6 tasses d’eau.

Amenez à ébullition et, ensuite, faites mijoter 2-3 heures.

Filtrez le bouillon et utilisez celui-ci pour faire cuire des légumes (courge, carotte, céleri) pendant 20 minutes.

Selon l’intensité de la diarrhée, vous pourrez proposer le bouillon d’abord et la viande ensuite ou mixer le tout : légumes, bouillon et viande et proposer de petites quantités toutes les deux heures.

Pas plus que quelques c à café pour les petits chiens et une demi tasse à une tasse pour les plus grands gabarits.

Attendez un minimum de 4 heures entre un petit repas et le suivant.

Vous pouvez aussi ajouter l’eau de cuisson d’un sachet de riz à votre bouillon (le riz vous le mangez ou vous le donnez à des animaux omnivores mais pas au chien) !!

La prise d’antibiotiques (qui ne sont pas automatiques chez le chien non plus) ou la métronidazole qui est — parfois — prescrite à mon sens un peu vite dans certains cas vont affecter négativement la flore intestinale.

Certains vétérinaires en prescrivent pour rassurer leurs patients qui se sentent plus heureux de partir avec une ordonnance qu’avec de simples recommandations de circonstance.

D’où la nécessité d’avoir un vétérinaire qui prendra toujours la peine de vous expliquer le pourquoi du comment.

Si vous estimez pouvoir soigner cette diarrhée par les moyens du bord (après avoir parcouru la liste précédemment donnée et qui nécessite de consulter), il existe des moyens naturels intéressants, (que vous trouverez via notre ami Google).

Je ne vous donne pas de lien direct car je ne suis sponsorisée par personne, je ne sponsorise personne et je n’y tiens pas  :lol:

caca9

L’écorce d’orme rouge s’achète en gélules : on peut donner une demi gélule 2 x par jour aux petits chiens (un quart si minuscules), une demi capsule 2 x par jour aux chiens moyens et une capsule aux grands chiens.

Si vous la trouvez sous forme de poudre, comptez un quart de c à café par 5 kilos de poids (mélangez la poudre à du yaourt).

caca10

Le plantain est une « mauvaise herbe » qu’on trouve un peu partout dans la nature dans nos contrées (attention par contre à ce qu’elle n’ai pas été inondée de pesticides voir, pire encore, d’herbicide). Vous pouvez préparer un « jus de plantain » en utilisant votre centrifugeuse ou un simple mixer – vous balancez toute la feuille avec un peu d’eau et vous centrifugez ou mixez (ensuite, si mixé, vous passerez le tout au tamis). Le jus peut être donné tel quel et se garde une petite semaine au frigo.

Une c à café par dix kilos de poids du chien avec son repas suivant (il existe, aussi, des capsules de plantain ou il existe en gouttes – merci Google encore une fois et, dans ce cas, suivre la posologie selon le poids du chien).

caca11

La poudre de carroube : elle est très efficace aussi contre la diarrhée (on la trouve dans tous les magasins bio ou en ligne).

Mélangez la à de l’eau et un peu de miel cru et donnez ½ c à café aux petits chien, 1 demi c à café aux moyens et 1 à 2 c à café aux plus costauds pendant 3 jours.

caca12

La camomille : excellente pour absorber les gaz et pour calmer le système digestif.

En infusion : ½ tasse par 10 kilos de poids, 2 à 3 fois par jour (il faut utiliser 10 à 30 grammes de fleurs par tasse de thé).

caca13

La racine de guimauve en décoction (chez tout bon herboriste ou sur le net) : elle a un effet émollient sur les muqueuses intestinales, elle est efficace en cas de brûlures intestinales, d’une inflammation digestive et également efficace en cas de constipation que de diarrhée.

Une demi tasse par dix kilos de poids, 2 – 3 fois par jour (utiliser 10 à 30 grammes de racine par tasse de décoction).

caca14

La L-glutamine est un acide aminé qui répare les cellules intestinales : parlez-en également avec votre véto pour une posologie adaptée à votre chien.

Elle est souvent très efficaces en cas d’intestins irritables et de colites récurrentes. Elle aide à diminuer l’inflammation et promeut la croissance de nouvelles cellules des parois intestinales.

Evidemment, elle n’aura pas un effet immédiat et une amélioration peut prendre plusieurs semaines, voir plusieurs mois.

Homeopathic globules

L’homéopathie, on est pour ou on est contre, on y croit ou pas…. à vous de voir et de décider en parfaite autonomie.

J’ai parfois eu des résultats surprenants sur des soucis qui donnaient du fil à retordre au médecin ou vétérinaire et parfois pas ☺

Ces conseils ne sortent pas de mon imagination mais des cours suivis auprès d’homéopathes diplômés.

Utilisez une dilution à 30CH pour tous les remèdes proposés ci-dessous.

Vous pouvez dissoudre 4-5 granules dans une demi tasse d’eau peu minéralisée ou filtrée et garder le tout dans une armoire sombre (ça se garde 2 ou 3 jours).

Ne pas mettre au frigo.

  • Donnez une c à café de cette mixture après avoir soigneusement agité votre flacon : si les symptômes du chien sont conséquents, donnez 2 ou 3 doses dès la première heure.
  • Observez ensuite votre chien pendant 4 à 6 heures.
  • Si le chien va mieux – NE PAS REDONNER.
  • Si le chien ne va pas mieux – redonner 1 à 2 doses avec un intervalle de 2 -3 heures entre chaque dose. Si cela ne va toujours pas mieux, ce n’est pas le bon médicament: il est donc inutile (et dommageable) d’insister avec cette préparation.

Choisissez le remède qui vous semble le mieux décrire votre chien tel que vous l’observez.

Arsenicum album : chien inquiet, qui ne se pose pas et qui semble avoir soif fréquemment mais ne boit que très peu. Il semble avoir froid et apprécie la chaleur. La diarrhée a une odeur fétide, il se met souvent en position d’aller à la selle, sans que rien ne sorte. L’anus est enflammé. La meilleur remède quand le chien a avalé un aliment avarié (avec Nux Vomica).

Bryonia alba : le chien n’a pas envie de bouger et la nausée est augmentée quand il bouge. Un chien souvent irritable. La diarrhée apparaît parfois en alternance avec la constipation. Une diarrhée post balade « froide » ou après avoir mangé de la neige.

Nux vomica : un autre excellent remède pour les chiens qui auraient traîné du côté de la poubelle (ou du tas de compost du voisin). Egalement indiqué si votre chien a trop mangé ou mangé quelque chose de trop riche (vol de nourriture). Sur un chien irrité, hypersensible et réactif et qui préfère qu’on le laisse tranquille. Il peut avoir froid et faire des tentatives de défécation sans rien produire.

Mercurius corrisivus : ce chien sera déjà chez le vétérinaire ou en train de s’y rendre. On voit qu’il souffre de l’abdomen et il vomit + diarrhée + sang dans les selles. Diarrhée hémorragique. C’est le remède idéal à avoir sur soi pour en donner alors qu’on se rend chez le vétérinaire.

Phosphorus : chien généralement très amical et extraverti mais peut se révéler « collant » quand il ne se sent pas bien. Il semble avoir très soif et très faim et vomira aussitôt l’eau ou sa nourriture avalée. Il semble épuisé après avoir vomi ou avoir eu une diarrhée.

Podophylum : le chien se sent moins bien quand il fait chaud, diarrhée « explosive », chien dont l’estomac gargouille avant de déféquer, les chiens qui font des tentatives de vomissement (infructueuses) plusieurs heures après le repas.

Pulsatilla : pour la diarrhée qui survient après un repas trop gras et riche. Le chien qui semble ne jamais avoir soif et souffre de la chaleur, aime vivre en extérieur et cherche l’attention. Aussi pour les chiens qui vomissent des morceaux d’aliments non digérés plusieurs heures après le repas.

Sulphur : pour le chien qui se précipite dehors le matin pour une première selle. Souffre de la chaleur.

caca16

Le danger immédiat d’une grande perte de liquide est, évidemment, la déshydratation, à vérifier et, à plus forte raison, chez le chiot. 

Test de déshydratation : pincez délicatement la peau du cou de votre chien / chiot et effectuez un demi tour avec vos doits et relâchez : si la peau met 3 secondes ou plus à revenir à la normale, votre chien / chiot est déjà déshydraté et il doit voir un vétérinaire de toute urgence.

caca17

Impossible de parler des chiots sans mentionner la giardiose : le Giardia duodenalis (ou intestinalis) est un protozoaire très répandu : on estime que 30% des chiots âgés de moins de six mois sont porteurs du parasite dans leur organisme.

Chez un adulte avec un système immunitaire fort, la giardiose ne provoque souvent aucun symptôme : ces chiens peuvent par contre contaminer leur entourage (la giardiose est une zoonose, c.à-dire qu’elle se transmet également à l’humain) car ils rejettent, dans leurs selles, des kiystes de Giardia (attention à l’hygiène si vous avez un chien atteint, pour vous-même et vous les autres chiens qui sont sous votre toit ou que vous pourriez fréquenter).

Elle provoque des symptômes digestifs évidents et récurrents (voir sous les couleurs des crottes) et, comme tout parasite, le Giardia vit aux dépends de son hôte et lui vole des nutriments essentiels ou en empêche l’assimilation.

Le chiot peut faire prevue d’un solide appétit tout en perdant du poids.

Il faut, impérativement, consulter votre vétérinaire et demander une coproscopie (analyse des selles), s’il ne vous la propose pas spontanément et suivre le traitement donné à la lettre.

caca18

Si votre chien a régulièrement des flatulences: considérez de lui donner des enzymes digestives – elles permettront une meilleure digestion et donc une meilleure absorption des nutriments (parlez-en avec votre vétérinaire car, en automédication, elles peuvent créer des ballonnements et causer des douleurs abdominales).

caca19

Les probiotiques : ce sont des bactéries bénéfiques qui jouent un rôle important dans la digestion et diminuent la prolifération de bactéries nocives. Indispensables en cas d’antibiothérapie, ils sont aussi à conseiller quand la vie du chien se « complique » (séjour en pension, saisons de concours, allaitement de chiots chez la femelle, voyages).

Mes chiens ont du kefir fait maison (évitez le kefir industriel) de lait de chèvre cru toute l’année et bien que nous habitions une campagne assez généreuse de trucs pas très frais à boulotter en balade, leur digestion est plutôt très solide  :lol:

Il convient de débuter le kefir très modestement puis d’augmenter très progressivement la quantité pour arriver à, approximativement, ¼ de tasse par 10 kilos de poids. 

Si votre chien doit refaire sa flore intestinale, il est préférable de le donner en dehors des repas.

Pour conclure : au delà de l’appétit résolument omnivore du chien, il reste un carnivore : il n’est absolument pas fait pour avaler céréales, petits pois, pommes de terre et autre légumineuses à gogo (les croquettes sans céréales ne sont pas une solution idyllique mais un concept marketing avant tout).

caca20

Promouvoir – et maintenir – une bonne santé gastro intestinale c’est, avant tout, fournir une alimentation adaptée à nos chiens : rien de ce qui précède ne sera véritablement utile en cas de soucis digestifs récurrents sans passer par cette remise en question ☺