Je fais mes débuts en laisse….

Clairement, j’ai une grande aversion pour les « protocoles » éducatifs, les articles « how-to» qu’on me réclame pourtant tout le temps et les recettes toutes faites, détaillées point par point  😆

3d people - man, person with a clipboard. Businessman.

Pour moi, chaque chien est un individu unique et non, je n’ai pas de protocole standardisé selon l’âge : voilà pourquoi je préconise les cours privés pour les chiots (la théorie, elle, peut se faire en groupe évidemment puisqu’elle n’est destinée qu’aux propriétaires, en privé, elle constituera un repos bien mérité pour le jeune « apprenant »).

puppyschool

Je ne suis donc pas très fan des classes chiots complètement standardisées où je vois certains chiots explosés de stress, d’énergie plus ou moins contenue, qui vocalisent et se tortillent au bout d’une laisse mais qui « doivent », comme tout le monde, attendre leur tour pour l’exercice de rappel que vont entreprendre cinq ou six personnes avant lui, toujours le même (le propriétaire dont c’est le tour s’accroupit et on l’encourage à émettre des tas de sons enjôleurs qui, avec un peu de chance, vont convaincre le chiot « dont c’est le tour » à revenir rapidement vers son propriétaire. Sauf que, pendant ce temps, le chiot qui attend a parfois atteint un niveau stratosphérique de frustration pendant que son propriétaire le regarde médusé).

crazy

Pour certains chiots, une classe « chiots » digne de ce nom peut (et devrait) tout à fait se limiter à «bonbonner » le calme du chiot à plusieurs mètres de la classe et, si si, je vous assure, il y a apprentissage et un apprentissage autrement plus utile que celui de la frustration et de ses nombreux symptômes (je sais que certains sont de grands fan de la frustration – pas moi, c’est une émotion qui s’apparente à la colère et je ne pense pas qu’il soit utile d’associer nos apprentissages à une telle émotion, bien au contraire). 

frustration

Les chiens n’apprennent pas « quand c’est leur tour » mais tout le temps et si on est en train d’enseigner le rappel (si on a de la chance et c’est pas sûr) à un chiot, certains autres sont en train d’apprendre que la laisse c’est une sacrée source de frustration (semaine après semaine)  🙄

Tout ça pour vous parler, justement, de la laisse…. (j’adore les longs préambules).

leash

La laisse, grand sujet de préoccupation auprès des propriétaires de chiens : le chien tire en laisse, mange la laisse, ne revient pas quand on sort la laisse, s’enfuit quand on le détache, est frustré en laisse, n’avance pas en laisse (oui, ça existe aussi).

First dog walk on a leash

Mes propres chiens sont très peu en laisse : d’abord parce que j’ai la chance de vivre dans un endroit particulièrement désertique et bucolique mais, parce que, quand nous fréquentons d’autres endroits qui représentent un « challenge » plus intense, ils ont à leur actif des tas de comportements, appris hors contexte, qui sont incompatibles avec la liste de problèmes énumérés plus haut.

Quand mes clients s’adressent à moi au sujet d’un problème avec la laisse, il est déjà clairement concrétisé en général – le chien « tire » ou présente d’autres problèmes relationnels avec ce fameux bout de tissu, plastique ou cuir qui reste indispensable (je ne suis pas fan du tout du chien détaché en ville, même avec des comportements ultra solides, même avec des autocontrôles bien rodés, le risque me semble ne pas valoir la peine si on considère les impondérables).

Je note souvent dans mes cours, que, dès que le chien est « détaché » (sans autre forme de procès) il s’en va explorer l’environnement avec grand plaisir (et c’est légitime, puisque c’est le seul signal de liberté qu’il connaît finalement).

Dans ma vision des choses, la présence – ou absence – de laisse doit rester vide de sens pour le chien et doit être accompagnée d’une autre information complémentaire (ce que d’aucuns appellent « ordres »).

Si on y réfléchit un instant : à peu près tout ce qui est intéressant dans la vie d’un chien se passe une fois qu’on l’a détaché (aller renifler ou jouer avec les autres chiens, jouer à la balle, jouer au frisbee, débuter son tour en agility, avancer à son rythme naturel).

La laisse disparaît : le fun débute  😆

 Bref, ce « cliquetis » de mousqueton devient la portée vers toutes sortes de paradis  😀

unleashed

On va donc remonter à « avant » le problème dans l’optique d’une éducation proactive et non réactive qui m’est si chère  😉

Je mets souvent la laisse aux chiots dès leurs débuts à la maison ou en cours d’éducation : on met la laisse, on clique (et renforce) et on associe donc le petit cliquetis du mousqueton à quelque chose de plutôt sympa. On enlève la laisse et on ne clique pas… on remet la laisse et on clique et renforce.

Dans un 2ème temps, toujours à la maison et dans des périodes de calme complet (quand les enfants sont à l’école et que le moment n’est pas particulièrement fascinant), je mets le chiot en laisse (click bonbon) et je le laisse oublier l’engin (évidemment, il s’agit de choisir une laisse légère et adaptée au gabarit du chiot).

Quand il semble avoir repris le cours de sa petite vie et retourne dans son panier ou se pose quelque part, je prends la laisse et j’exerce une très légère pression sur la dite laisse (qu’elle soit attachée au collier ou au harnais, même si je vous conseille définitivement un harnais adapté à la morphologie de votre chien)la force utilisée doit correspondre à ce que serait un léger tapotement sur l’épaule d’un autre humain, pas plus – aussitôt que le chiot en prend conscience (et se retourne, vu qu’il n’a pas grand chose d’autre à faire au fond), je clique et je renforce.

happypuppy

Dans un 2ème temps, j’introduis un signal verbal avant ma mini pression (« je suis là »), «je suis là » ==> mini pression ==> click ==> bonbon  😀 (nouveau signal, ancien signal). 

Rapidement, votre chiot réagira à la plus petite pression de la laisse et, ensuite, au mot «je suis là » (ou autre mot de votre choix).

C’est l’enfance de l’art d’une marche en laisse sans tirer  😉

Tous ces jeux sont à pratiquer de préférence avant que votre chiot n’ait appris à tirer sur sa laisse (le moindre pas en avant que vous faites dans la direction choisie par le chiot renforce le fait de tirer)  🙄

Je travaille presque toujours mes chiots en laisse quand on débute le clicker training (et j’encourage mes propriétaires à le faire, même quand ils travaillent dans leur cuisine, évidemment sans danger)cela évite de se construire une association « les trucs bien c’est toujours quand on détache la laisse ».

On débute donc par mettre le chiot en laisse  (j’insiste, encore une fois, sur une laisse fine, légère, en proportion raisonnable avec le gabarit de votre chiot) ==> click-bonbon. 

Je débute avec un critère excessivement bas et un rythme de renforcement excessivement haut : il faut impérativement que l’activité soit assimilée à du pur «amusement en barres »  😀

De temps en temps j’attache la laisse (assez longue) à ma taille et, de temps en temps je la laisse tomber au sol, ce qui devient un non événement (pour autant que le chiot soit véritablement engagé avec vous et pas empêtré dans une de ces séances de clicker training où on clique une fois toutes les morts de pape et au cours desquelles le chien s’ennuie prodigieusement avant de s’en aller).

Je ne vous propose pas de faire du « free shaping » (à peu près mon pire ennemi… mais c’est un autre sujet) mais de cliquer un critère très bas de manière à garantir un rythme de renforcement très soutenu.

Quand on s’amuse vraiment bien et que le chiot est ultra engagé (gardez vos séances très courtes), je le détache et je donne mon signal « c’est fini » (un peu décevant parce que, sérieux, on s’amusait drôlement bien).

N’oublions jamais que, du point de vue d’une chien, nous ne sommes qu’une option (parmi plein d’autres)  😉

Etre attaché est assimilé à l’interaction, être détaché, à la fin de l’interaction (évidemment, tout ceci n’a aucune pertinence si l’action n’est pas agréable).

boredpuppy

Un autre jeu à considérer est de détacher le chiot et, dès qu’il est détaché, click et jet d’une généreuse poignée de « bonbons » très proche de vos pieds (comprendre jambon, fromage, foie séché ou n’importe quelle friandise adorée)le petit bruit métallique est associé à une émotion agréable mais également calme vu que le chiot ne part pas en trombe explorer le vaste monde (y’a bien plus passionnant juste à mes pieds).

C’est toujours très constructif d’avoir un chien qui attend un signal de libération après avoir été détaché.

Après quelques répétitions de ce jeu (qu’on débutera, évidemment, dans un milieu peu riche en distractions), je détache, clique, balance mes « bonbons » et je m’éloigne de mon chiot de quelques pas. Presque à coup sûr, Bébé Chien vous suit : vous vous construisez un chiot qui sera encore là pour écouter le signal que vous lui donnerez plus tard.

A ce stade, vous pouvez débuter une interaction plaisante pour votre chiot, cliquer l’attention du chiot sur vous et, encore une fois, quand il vous semble hyper engagé, vous lui signalez qu’il est « libre» de faire ce que bon lui semble…. s’éloigner de vous reste certes attractif (le monde est fun pour un chiot confiant) mais ce n’est pas l’unique source de bonheur, bien au contraire (vous êtes pas mal non plus question « fun »)  😉

sniffingpuppy

Je vous conseille vivement de mettre votre chiot en voiture et d’aller le détacher dans un lieu calme afin de rendre ces jeux possibles bien avant de lui apprendre que tirer sur sa laisse, s’enfuir dès qu’il est détaché, sont ses options uniques pour s’amuser.

Un mot pour finir au sujet des harnais à « boucle sur le poitrail » : s’ils sont une aide efficace et solide pour des propriétaires déjà dans la panade au sujet de la marche en laisse, ils doivent à mon sens rester une aide transitoire, le temps de travailler une marche en laisse détendue de manière très active (avec votre éducateur).

Quand votre jeune chien marche plus d’un an (ou pire) de « guingois » à cause de cette boucle sur le devant, il adopte une posture excessivement malsaine qui, si très transitoire et occasionnelle, ne fera pas de dégâts mais qui ne sera pas sans conséquences si elle se pérennise.

Happy Training  😀

janvier 25, 2019

0 réponses sur "Je fais mes débuts en laisse...."

Laisser un message

©Magic Clicker. Tous droits réservés. Conception AlaiseNet
X